Ouverture du premier congrès de la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

La FIIQ représente 37 000 des 42 000 infirmières et infirmiers du Québec. De nombreux sujets sont abordés au cours de ce congrès, dont le droit à l’avortement libre et la place à faire aux sages-femmes au sein de la profession médicale. Les délégués en profitent également pour élire la première présidente de la FIIQ. Il s’agit de Diane Lavallée qui a déjà occupé ce poste au sein de la Fédération québécoise des infirmières et infirmiers.La FIIQ représente 37 000 des 42 000 infirmières et infirmiers du Québec. De nombreux sujets sont abordés au cours de ce congrès, dont le droit à l’avortement libre et la place à faire aux sages-femmes au sein de la profession médicale. Les délégués en profitent également pour élire la première présidente de la FIIQ. Il s’agit de Diane Lavallée qui a déjà occupé ce poste au sein de la Fédération québécoise des infirmières et infirmiers. Source : La Presse, 1er décembre 1987, p.A6, 3 décembre 1987, p.6 et 5 décembre 1987, p.A11.
L’histoire de la FIIQ. http://fiiq.qc.ca/histoire.htm

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...