Palais d'écorce

, par Jean-Louis Lessard

Louis-Joseph Doucet, Palais d’écorce, Québec, Chez
l’auteur, 1921, 47 p.

Un Louis-Joseph Doucet typique : des touches de terroir
et de patriotisme, surtout des poèmes personnels et quelques autres de
circonstances.

La vision n’a pas changé non
plus : Doucet est hanté par le passage du temps et la perspective de la
mort. Il n’a que 47 ans et plusieurs poèmes, dont l’éponyme, ressemblent à des

Voir en ligne : https://laurentiana.blogspot.com/20...