Parfois, je me demande si nous ne devrions pas un jour être capables de reconnaître le sort passé de plusieurs de nos enfants

, par Jean Provencher

Histoire bien sûr de prendre conscience de ce qu’on a fait subir à certains, et peut-être d’entreprendre une grande histoire de nos enfants. Ce n’est qu’aujourd’hui que nous découvrons les dommages au cerveau venus de l’abandon ou de la violence à l’égard d’un enfant. Il a fallu à beaucoup d’entre eux une grande capacité de […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2018/01/2...