Parfois la presse québécoise d’autrefois s’apparente étrangement à celle d’aujourd’hui

, par Jean Provencher

Peut-être à court de sujets, on fait du bruit, et on chauffe à blanc le public lecteur avec ce que nous appelons aujourd’hui de fausses nouvelles. En 1889, dès la première semaine de décembre, les journaux québécois commencent à se demander s’il n’y a pas une épidémie de grippe en Europe, rapportant des cas dans […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/12/2...