Parfois seul au monde, errant dans les rues de Montréal, tout à fait démuni et l’hiver venant, pourquoi ne pas réclamer d’être hébergé à la prison

, par Jean Provencher

Un vieillard nommé John Lane a été envoyé en prison à sa propre demande. Ce malheureux vieillard, qui dépasse la centaine, cherche un refuge pour l’hiver. Il est dépourvu de tout. Le Canadien (Québec), 15 décembre 1883.

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/12/0...