Parlons nez encore une fois

, par Jean Provencher

Saviez-vous qu’aussi incroyable que cela puisse être, on aimait s’arrêter au nez il y a un peu plus de cent ans ? Manifestement, il y a un intérêt pour le nez ! Vive le nez ! Petite étude physiologique : Le gros nez est très répandu parmi les épiciers, les bourgeois, les boursiers et les maquignons. […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2016/10/1...