Participation du Canadien de Montréal à la première finale de la Ligue nationale de hockey

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Les Arenas avaient remporté la première joute de la série 7-3 devant leurs partisans, avance que le Canadien n’a pu renverser devant ses partisans en dépit d’une victoire de 4-3 lors de la deuxième rencontre. Cette victoire permet aux Torontois d’accéder à la finale de la coupe Stanley contre les Millionaires de Vancouver, série que les Arenas remporteront trois parties à deux. La saison 1918, la première de la LNH, est marquée par plusieurs événements inusités. La guerre qui perdure en Europe prive d’abord le hockey professionnel de plusieurs bons éléments. L’incendie de l’arèna Westmount, le 2 janvier 1918, et la disparition des Wanderers amènent ensuite les dirigeants de la ligue à diviser le calendrier en deux parties. C’est ainsi que le Canadien, champion de la première moitié de saison, est confronté en finale aux Arenas de Toronto qui ont pour leur part dominé la deuxième moitié du calendrier. Soulignons que c’est en 1918 que Joe Malone a établi le record pour les buts marqués en une saison avec 44. Cette marque ne sera brisée qu’en 1944 alors que Maurice Richard enregistrera 50 buts. Les Arenas avaient remporté la première joute de la série 7-3 devant leurs partisans, avance que le Canadien n’a pu renverser devant ses partisans en dépit d’une victoire de 4-3 lors de la deuxième rencontre. Cette victoire permet aux Torontois d’accéder à la finale de la coupe Stanley contre les Millionaires de Vancouver, série que les Arenas remporteront trois parties à deux. La saison 1918, la première de la LNH, est marquée par plusieurs événements inusités. La guerre qui perdure en Europe prive d’abord le hockey professionnel de plusieurs bons éléments. L’incendie de l’arèna Westmount, le 2 janvier 1918, et la disparition des Wanderers amènent ensuite les dirigeants de la ligue à diviser le calendrier en deux parties. C’est ainsi que le Canadien, champion de la première moitié de saison, est confronté en finale aux Arenas de Toronto qui ont pour leur part dominé la deuxième moitié du calendrier. Soulignons que c’est en 1918 que Joe Malone a établi le record pour les buts marqués en une saison avec 44. Cette marque ne sera brisée qu’en 1944 alors que Maurice Richard enregistrera 50 buts. Source : Le Devoir, 14 mars 1918, p.6. Dan Diamond et al., Total Hockey : the Official Encyclopedia of the National Hockey League, New York, Total Sports, 1998, 1878 pages.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...