Participation du Québec à la finale du championnat canadien de curling

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Hemmings fait preuve de brio en demi-finale alors que son placement parfait au onzième bout permet au Québec de venir à bout de la Saskatchewan par le pointage de 6-5. Ce coup magistral, qui est salué par une vibrante ovation des 13 260 spectateurs réunis au Colisée d’Edmonton, fera dire au « skip » québécois : « J’admets que ce fut l’un des coups les plus fumants de ma carrière. » Épaulé par Pierre Charette, Guy Thibaudeau et Dale Ness, Hemmings ne réussit toutefois pas à enlever la finale disputée le lendemain contre l’équipe manitobaine dirigée par Jeff Stoughton. Cette défaite, la deuxième du Québec en finale en deux ans, prive Hemmings d’une participation à son premier championnat mondial en carrière. Hemmings fait preuve de brio en demi-finale alors que son placement parfait au onzième bout permet au Québec de venir à bout de la Saskatchewan par le pointage de 6-5. Ce coup magistral, qui est salué par une vibrante ovation des 13 260 spectateurs réunis au Colisée d’Edmonton, fera dire au « skip » québécois : « J’admets que ce fut l’un des coups les plus fumants de ma carrière. » Épaulé par Pierre Charette, Guy Thibaudeau et Dale Ness, Hemmings ne réussit toutefois pas à enlever la finale disputée le lendemain contre l’équipe manitobaine dirigée par Jeff Stoughton. Cette défaite, la deuxième du Québec en finale en deux ans, prive Hemmings d’une participation à son premier championnat mondial en carrière. Source : La Presse, 14 mars 1999, p.S9 et 15 mars 1999, p.S9.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...