Participation du pape Jean-Paul II à la Journée mondiale de la jeunesse à Toronto

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Dans la semaine qui précède l’événement, des milliers de jeunes arrivent au Canada où ils sont hébergés dans différentes villes en attendant de se retrouver à Toronto. À partir du 23 juillet, de nombreux rassemblements publics (chemin de croix, spectacles musicaux, messes, etc.) attirent des centaines de milliers de fidèles et de curieux dans la Ville-Reine. La présence du pape, dont l’état de santé est déclinant, suscite un élan d’enthousiasme qui est particulièrement en évidence le 28 juillet alors que de 800 000 à 1 million de personnes se déplacent au Downsview Park de Toronto pour l’écouter. Il aborde à cette occasion des thèmes familiers -l’espoir dans la jeunesse, l’importance des valeurs chrétiennes dans le monde moderne- et surprend quelque peu en dénonçant « le préjudice causé par certains prêtres et religieux à des personnes jeunes et fragiles (qui) nous remplit tous d’un profond sentiment de tristesse et de honte ». Ce passage, qui défraiera les manchettes, fait allusion aux accusations de pédophilie qui pèsent sur plusieurs prêtres à travers le monde, une question controversée qui mine l’Église d’Amérique. Après avoir salué les pèlerins dans sept langues différentes, le souverain pontife invite ensuite ceux-ci aux prochains JMJ. Dans la semaine qui précède l’événement, des milliers de jeunes arrivent au Canada où ils sont hébergés dans différentes villes en attendant de se retrouver à Toronto. À partir du 23 juillet, de nombreux rassemblements publics (chemin de croix, spectacles musicaux, messes, etc.) attirent des centaines de milliers de fidèles et de curieux dans la Ville-Reine. La présence du pape, dont l’état de santé est déclinant, suscite un élan d’enthousiasme qui est particulièrement en évidence le 28 juillet alors que de 800 000 à 1 million de personnes se déplacent au Downsview Park de Toronto pour l’écouter. Il aborde à cette occasion des thèmes familiers -l’espoir dans la jeunesse, l’importance des valeurs chrétiennes dans le monde moderne- et surprend quelque peu en dénonçant « le préjudice causé par certains prêtres et religieux à des personnes jeunes et fragiles (qui) nous remplit tous d’un profond sentiment de tristesse et de honte ». Ce passage, qui défraiera les manchettes, fait allusion aux accusations de pédophilie qui pèsent sur plusieurs prêtres à travers le monde, une question controversée qui mine l’Église d’Amérique. Après avoir salué les pèlerins dans sept langues différentes, le souverain pontife invite ensuite ceux-ci aux prochains JMJ. Source : La Presse, 27 juillet 2002, p.A1, 29 juillet 2002, p.A1, A6.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...