Partout s’entend « Un Canadien errant »

, par Jean Provencher

J’aime tant la chanson québécoise « Un Canadien errant », composée en 1842 par Antoine Gérin-Lajoie, à l’âge de 18 ans, alors qu’il étudiait au séminaire de Nicolet. L’étudiant voulait rendre ainsi hommage aux Patriotes de 1837-1838 exilés au bout du monde. Et, véritable patrimoine que nous donnait Gérin-Lajoie, cette chanson ne mourra jamais par la suite. […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2014/03/2...