Péril pour la langue française aux États-Unis

, par Jean Provencher

Des visiteurs de ce site, agacés, trouvent peut-être, je ne sais, que je reviens souvent sur la langue française. C’est que la préoccupation était constante dans la presse québécoise d’il y a un siècle. Je tourne les pages des journaux anciens. J’ai ouvert un grand album sur la vie d’hier. Et je lis constamment une […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2014/03/0...