Petit poème trifluvien, bien de saison, publié à Paris dans une revue pour la jeunesse

, par Jean Provencher

En 1885, chroniqueur au quotidien montréalais La Patrie, l’écrivain Louis Fréchette se cache sous le pseudonyme de Cyprien. Cela lui permet de participer avec cœur aux débats politiques d’alors. Mais il ouvre sa chronique du 7 mars 1885 de manière bien différente. L’autre soir, par hasard, je feuilletais un volume richement relié d’une publication qui […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2016/03/1...