Peut-on imaginer qu’on pourrait retrouver aujourd’hui dans la presse québécoise un article sur l’entretien du crêpe de deuil ?

, par Jean Provencher

En 1903, ce tissu est toujours de mise. Aussi son entretien a sa place. Bien des étoffes supportant admirablement la pluie, et d’un genre presque semblable, sont créées depuis quelque temps pour remplacer le « crêpe » ; mais celui-ci ne saurait perdre de son utilité dans les voiles, les draperies, les garnitures des toilettes […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/06/0...