Première du film « Celui qui voit les heures »

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Produit avec un budget de 85 000 $, ce premier long métrage de Pierre Goupil raconte les déboires de Jean-Pierre, un jeune réalisateur sans fortune mais plein de convictions qui se voit dans l’impossibilité de produire son film. Ne vivant que pour le cinéma, il est vite entraîné dans la déprime. La première de « Celui qui voit les heures » a lieu dans le cadre du Festival international du nouveau cinéma et de la vidéo de Montréal.Produit avec un budget de 85 000 $, ce premier long métrage de Pierre Goupil raconte les déboires de Jean-Pierre, un jeune réalisateur sans fortune mais plein de convictions qui se voit dans l’impossibilité de produire son film. Ne vivant que pour le cinéma, il est vite entraîné dans la déprime. La première de « Celui qui voit les heures » a lieu dans le cadre du Festival international du nouveau cinéma et de la vidéo de Montréal. Source : Antitube : http://www.meduse.org/antitube/prog9796.html

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...