Première du film « Marie s’en va-t-en ville »

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Premier film de Marquise Lepage, « Marie s’en va-t-en ville » raconte l’histoire d’une jeune fille qui, après avoir été agressée par son frère aîné, quitte sa famille et débarque à Montréal où elle rencontre une prostituée vieillissante. La jeune fille s’accrochera à elle, s’incrustant dans son quotiden. « Marie s’en va-t-en ville » se méritera le Prix du meilleur film étranger au Festival de Belfort, en France, et Frédérique Collin, une des deux comédiennes principales, recevra le Prix de la meilleure interprétation féminine au Festival de Gijon en Espagne.Premier film de Marquise Lepage, « Marie s’en va-t-en ville » raconte l’histoire d’une jeune fille qui, après avoir été agressée par son frère aîné, quitte sa famille et débarque à Montréal où elle rencontre une prostituée vieillissante. La jeune fille s’accrochera à elle, s’incrustant dans son quotiden. « Marie s’en va-t-en ville » se méritera le Prix du meilleur film étranger au Festival de Belfort, en France, et Frédérique Collin, une des deux comédiennes principales, recevra le Prix de la meilleure interprétation féminine au Festival de Gijon en Espagne. Source : Michel Coulombe et Marcel Jean, Le dictionnaire du cinéma québécois, Montréal, Boréal, 1988, p.302

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...