Première « excursion de colons » vers l’Abitibi-Témiscamingue

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

En cinq ans, de 1912 à 1917, l’abbé Caron a organisé onze excursions à partir des villes centrales du Québec vers l’Abitibi-Témiscamingue. Pour encourager les candidats à participer à ces excursions, l’abbé Caron tient un discours partiotique enflammé sur les perspectives de vie en Abitibi : « C’est là qu’est l’aisance, la fortune, l’avenir, le salut, car c’est là qu’est le territoire immense, riche, le plus à notre portée et qu’aucun changement, aucune révolution politique ne pourra jamais sérieusement nous disputer. » En cinq ans, de 1912 à 1917, l’abbé Caron a organisé onze excursions à partir des villes centrales du Québec vers l’Abitibi-Témiscamingue. Pour encourager les candidats à participer à ces excursions, l’abbé Caron tient un discours partiotique enflammé sur les perspectives de vie en Abitibi : « C’est là qu’est l’aisance, la fortune, l’avenir, le salut, car c’est là qu’est le territoire immense, riche, le plus à notre portée et qu’aucun changement, aucune révolution politique ne pourra jamais sérieusement nous disputer. » Source : (citation dans) Odette Vincent, dir., Histoire de l’Abitibi-Témiscamingue, Coll. « Les régions du Québec », Québec, IQRC, 1995, p.207-208.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...