Première mondiale du film « Le règne de la beauté »

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

« Le règne de la beauté » met en vedette un jeune comédien, Éric Bruneau, dans le rôle de Luc, un architecte en couple dont le bonheur est perturbé par une rencontre amoureuse faite lors d’un court passage à Toronto. Aux côtés de Bruneau, on retrouve dans les principaux rôles Mélanie Thierry ainsi que Melanie Mekovsk et Marie-Josée Croze. « Le règne de la beauté » met fin à une attente de sept ans, puisque le dernier film de Denys Arcand, maintenant âgé de 72 ans, était « L’âge des ténèbres », lancé en 2007. Plusieurs personnalités du monde artistique se déplacent pour assister à cette première qui a lieu à la Place des Arts. Selon les critiques, le public réserve un accueil réservé à ce long métrage, tourné en partie dans la région de Charlevoix, dont on loue toutefois les qualités esthétiques. Contrairement à d’autres films d’Arcand, « Le règne de la beauté » ne sera pas présenté en sélection officielle au festival de Cannes, là où celui-ci a vu plusieurs de ses oeuvres primées au fil des ans (Le déclin de l’empire américain, Jésus de Montréal, Les invasions barbares). Le cinéma québécois sera tout de même représenté à cette occasion par le dernier film de Xavier Dolan, « Mommy », en lice pour la Palme d’or. « Le règne de la beauté » met en vedette un jeune comédien, Éric Bruneau, dans le rôle de Luc, un architecte en couple dont le bonheur est perturbé par une rencontre amoureuse faite lors d’un court passage à Toronto. Aux côtés de Bruneau, on retrouve dans les principaux rôles Mélanie Thierry ainsi que Melanie Mekovsk et Marie-Josée Croze. « Le règne de la beauté » met fin à une attente de sept ans, puisque le dernier film de Denys Arcand, maintenant âgé de 72 ans, était « L’âge des ténèbres », lancé en 2007. Plusieurs personnalités du monde artistique se déplacent pour assister à cette première qui a lieu à la Place des Arts. Selon les critiques, le public réserve un accueil réservé à ce long métrage, tourné en partie dans la région de Charlevoix, dont on loue toutefois les qualités esthétiques. Contrairement à d’autres films d’Arcand, « Le règne de la beauté » ne sera pas présenté en sélection officielle au festival de Cannes, là où celui-ci a vu plusieurs de ses oeuvres primées au fil des ans (Le déclin de l’empire américain, Jésus de Montréal, Les invasions barbares). Le cinéma québécois sera tout de même représenté à cette occasion par le dernier film de Xavier Dolan, « Mommy », en lice pour la Palme d’or. Source : http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2014/05/06/001-arcand-cinema-film-regne-beaute.shtml  ;
http://www.lapresse.ca/cinema/cinema-quebecois/201405/06/01-4764175-denys-arcand-les-copains-dabord.php

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...