Première pelletée de terre du futur Colisée de Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Baptisé « J’ai ma pelle », cet événement d’envergure est organisé par le groupe « J’ai ma place » qui milite depuis plusieurs années pour promouvoir la construction du nouveau Colisée. Celui-ci comptera environ 18 000 sièges et sera situé sur le terrain de l’hippodrome. Ce rassemblement est précédé par une marche de deux kilomètres à laquelle prend part une foule importante. On retrouve parmi les participants d’anciens joueurs des Nordiques de Québec - Marc Tardif, Michel Goulet, Peter Stastny, etc. - , qui ont représenté la ville dans l’Association mondiale de hockey (1972-1979) et dans la LNH (1979-1995). Le maire Régis Labeaume prend la parole et profite de l’occasion pour remercier le premier ministre Jean Charest dont le gouvernement a accepté d’injecter 200 millions de dollars dans le projet, soit la moitié des coûts estimés. Celui-ci est sur place, tout comme la chef du Parti québécois (PQ), Pauline Marois. La proximité des élections législatives du 4 septembre donne un caractère politique à l’événement, le premier ministre étant reçu beaucoup plus chaleureusement que son adversaire dont la formation a pourtant appuyé, elle aussi, le nouveau Colisée. Les regards des Québécois se tournent maintenant vers les dirigeants de la LNH, leur espoir étant que leur ville obtienne une nouvelle franchise dès que le nouvel amphithéâtre sera complété.Baptisé « J’ai ma pelle », cet événement d’envergure est organisé par le groupe « J’ai ma place » qui milite depuis plusieurs années pour promouvoir la construction du nouveau Colisée. Celui-ci comptera environ 18 000 sièges et sera situé sur le terrain de l’hippodrome. Ce rassemblement est précédé par une marche de deux kilomètres à laquelle prend part une foule importante. On retrouve parmi les participants d’anciens joueurs des Nordiques de Québec - Marc Tardif, Michel Goulet, Peter Stastny, etc. - , qui ont représenté la ville dans l’Association mondiale de hockey (1972-1979) et dans la LNH (1979-1995). Le maire Régis Labeaume prend la parole et profite de l’occasion pour remercier le premier ministre Jean Charest dont le gouvernement a accepté d’injecter 200 millions de dollars dans le projet, soit la moitié des coûts estimés. Celui-ci est sur place, tout comme la chef du Parti québécois (PQ), Pauline Marois. La proximité des élections législatives du 4 septembre donne un caractère politique à l’événement, le premier ministre étant reçu beaucoup plus chaleureusement que son adversaire dont la formation a pourtant appuyé, elle aussi, le nouveau Colisée. Les regards des Québécois se tournent maintenant vers les dirigeants de la LNH, leur espoir étant que leur ville obtienne une nouvelle franchise dès que le nouvel amphithéâtre sera complété. Source : Le Soleil, 4 septembre 2012, p. 1 et al. ; 
http://www.radio-canada.ca/regions/Quebec/2012/09/03/001-1re-pelletee-amphitheatre-jaimapelle.shtml  ;
http://www.lapresse.ca/le-soleil/dossiers/vers-un-nouveau-colisee/201204/11/01-4514484-la-bible-de-lamphitheatre-accessible-en-ligne.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4514689_article_POS2

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...