Préparer la révolution psychiatrique depuis Paris : Camille Laurin et l’histoire médicale française au service de la réforme du système québécois de santé mentale1

Alexandre Klein
| :
Bien avant de devenir un célèbre politicien, Camille Laurin fut un médecin engagé, en particulier dans la défense et la modernisation de la psychiatrie québécoise francophone. Il contribua notamment à la mise en place en 1961 de la commission Bédard, dont le rapport permit de transformer l’organisation des soins de santé mentale au Québec. Mais bien avant ce coup d’éclat, le jeune psychiatre avait multiplié les stratégies pour engager la réforme du système psychiatrique de la province, allant même jusqu’à se faire historien de la médecine. Entre 1956 et 1961, il rédigea en effet une série d’articles historiques portant sur la relation médecin-malade et visant à importer les conceptions de la psychiatrie française au Québec. C’est sur cette initiative éditoriale unique et cet usage singulier de l’histoire médicale comme levier de transformations sociales que revient cet article.
| :
Well before becoming a famous politician, Camille Laurin was a physician dedicated, in particular, to supporting and modernizing the practice of psychiatry in French-speaking Quebec. More specifically, in 1961, he helped establish the Bédard Commission whose report transformed the organization of mental healthcare in Quebec. Long before this feat, however, the young psychiatrist had multiplied strategies to push a reform of the provincial psychiatric system, going as far as becoming an historian of medicine. Between 1956 and 1961, he published a series of historical papers focusing on doctor-patient relationships and aiming at importing French psychiatric concepts to Quebec. This paper looks at this unique editorial initiative and how it used medical history as a lever for social transformations.

Voir en ligne : http://id.erudit.org/iderudit/1048514ar

Dans la même rubrique