Près de 8 000 titres imprimés au Québec en 2019

Le nombre de titres imprimés au Québec a frôlé la barre des 8 000 en 2019, tous types d’éditeurs confondus. Cela représente une baisse de 22 % comparativement à 2010. Le nombre de titres numériques a pour sa part connu une hausse de 8 % au cours de la même période. C’est ce que nous apprennent les Statistiques de l’édition au Québec 2019.

II s’est publié 7 995 titres imprimés en 2019 alors qu’on en comptait 10 222 en 2010. La baisse est constante du début à la fin de la décennie.

En contrepartie, le nombre de titres numériques est en hausse. On en compte 3 829 qui sont parus en 2019 alors qu’ils étaient 3 532 en 2010.

Mentionnons que le dépôt des livres numériques est volontaire alors que celui des livres imprimés est obligatoire dans le cadre du dépôt légal. On peut donc penser qu’il se publie davantage de titres numériques que le nombre d’ouvrages déposés volontairement.

Les éditeurs commerciaux : les plus prolifiques

Sans surprise, ce sont les éditeurs commerciaux qui occupent le haut du pavé au chapitre du nombre de titres publiés. On dénombre de leur côté 5 772 titres imprimés et 1 370 titres numériques en 2019. Les éditeurs commerciaux représentent environ le tiers de l’ensemble des éditeurs et publient 72 % des titres.

Pour leur part, les individus représentent plus du tiers des éditeurs et ont publié 11 % des titres imprimés.

Ces personnes sont généralement des auteurs qui décident de prendre en main tous les aspects de la publication et de la diffusion de leurs livres. Ils étaient 372 il y a 10 ans, qui avaient publié au total 475 livres imprimés. Leur nombre a presque doublé en 2019 pour atteindre 643. Il y a eu 902 titres publiés par autoédition en 2019.

La littérature, toujours championne

En ce qui concerne les types de sujets, c’est encore et toujours la littérature qui se classe au premier rang. Le nombre d’œuvres dans cette catégorie a même augmenté en 10 ans, passant de 2 962 en 2010 à 3 547 en 2019. La littérature représente 44 % de tous les livres imprimés publiés au Québec, selon le dernier décompte.

Ce sont les livres qui traitent de sciences sociales qui arrivent au deuxième rang, suivis de ceux qui abordent la technique, à savoir les sciences appliquées.

Les prix des livres en baisse

Le rapport montre que le prix moyen des livres est à la baisse. En tenant compte de l’inflation, le prix moyen est passé de 35,21 $ en 2010 à 28,48 $ en 2019, soit une baisse de près de 20 %.

Les chiffres présentés doivent toutefois être utilisés avec prudence puisqu’ils ne reflètent que partiellement la réalité, BAnQ ne disposant pas du prix de tous les titres déposés. Le prix de vente exceptionnellement élevé de certains ouvrages et le faible prix de nombreux titres peuvent en outre créer des distorsions. 

Le français toujours dominant

Une très grande proportion des livres publiés au Québec sont écrits en français, avec près de 88 %. La proportion de livres publiés en anglais est stable. Les livres publiés en d’autres langues ont vu leur proportion quadrupler, passant de 0,5 % en 2010 à 2,3 % en 2019. Leur nombre demeure cependant restreint : 182 livres en 2019. Ce sont surtout les ouvrages multilingues, c’est-à-dire en plusieurs langues, qui ont connu une baisse.

Dans l’univers numérique, il y a eu moins de livres francophones publiés, plus de livres anglophones et plus de livres en d’autres langues. Encore une fois, ces données doivent être interprétées avec prudence, car les livres numériques ne sont pas soumis au dépôt légal obligatoire.

Livres jeunesse

Les jeunes de 15 ans et moins profitent d’un grand inventaire pour satisfaire leur soif de lecture. De 2010 à 2019, le nombre de livres imprimés leur étant destinés est passé de 1 425 à 1 798 annuellement. Le rapport statistique montre cependant une forte baisse (-63 %) du nombre de manuels scolaires publiés pour la même période. Leur nombre est passé de 1 183 à 441. Le rapport indique que BAnQ n’a pas reçu de manuels scolaires numériques.

Livres d’artistes

Enfin, le nombre de livres d’artistes est demeuré stable, à une hauteur de 90. Le livre d’artiste est une œuvre d’art qui conserve un lien avec le livre par la forme, le texte ou la fonction. Son tirage est limité. En moyenne, en 2019, un livre d’artiste était tiré à 69 exemplaires. La valeur de ce type d’œuvre est restée relativement stable depuis les 10 dernières années, à savoir près de 230 dollars. Les livres d’artistes ne sont pas inclus dans la compilation générale des monographies en raison de leur caractère très particulier.

Voir en ligne : http://www.banq.qc.ca/a_propos_banq...