Présentation d’une partie de football entre les Alouettes de Montréal et les Bears de Chicago

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Cette confrontation entre les deux ligues intrigue les amateurs de football, les équipes américaines étant généralement considérées plus fortes que celles qui évoluent dans le circuit canadien. C’est ce que reconnaît l’entraîneur des Alouettes, Perry Moss, lorsqu’il déclare quelques jours avant la rencontre : « Nous allons peut-être perdre 50-0 ou 80-0, peut-être que le pointage sera serré, je ne crois pas que ce soit important. Ce qui importe, c’est de prouver à la plupart de nos joueurs, qui n’ont jamais fait face au calibre de la NFL, qu’eux aussi sont des êtres humains ; qu’eux aussi commettent des erreurs. » La partie se déroule avec 12 joueurs sur le terrain, comme c’est la coutume au Canada. Quant aux règles, elles sont celles de la LCF en première demie -notamment avec trois essais- et celles de la NFL en deuxième demie. Les 16 393 spectateurs présents ont droit à un match rude, les « Monstres du Midway » faisant honneur à leur réputation. Les Alouettes ne tirent toutefois de l’arrière que 13 à 9 au troisième quart avant que les hommes du légendaire George Halas ne prennent le contrôle en fin de partie, transformant une joute serrée en une victoire décisive de 34 à 16.Cette confrontation entre les deux ligues intrigue les amateurs de football, les équipes américaines étant généralement considérées plus fortes que celles qui évoluent dans le circuit canadien. C’est ce que reconnaît l’entraîneur des Alouettes, Perry Moss, lorsqu’il déclare quelques jours avant la rencontre : « Nous allons peut-être perdre 50-0 ou 80-0, peut-être que le pointage sera serré, je ne crois pas que ce soit important. Ce qui importe, c’est de prouver à la plupart de nos joueurs, qui n’ont jamais fait face au calibre de la NFL, qu’eux aussi sont des êtres humains ; qu’eux aussi commettent des erreurs. » La partie se déroule avec 12 joueurs sur le terrain, comme c’est la coutume au Canada. Quant aux règles, elles sont celles de la LCF en première demie -notamment avec trois essais- et celles de la NFL en deuxième demie. Les 16 393 spectateurs présents ont droit à un match rude, les « Monstres du Midway » faisant honneur à leur réputation. Les Alouettes ne tirent toutefois de l’arrière que 13 à 9 au troisième quart avant que les hommes du légendaire George Halas ne prennent le contrôle en fin de partie, transformant une joute serrée en une victoire décisive de 34 à 16. Source : La Presse, 4 août 1961, p.23 ; 5 août 1961, p.35-37 ; 7 août 1961, p.25.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...