Présentation d’une partie de l’Impact de Montréal au stade olympique

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Les partisans plus âgés se souviennent que le Manic de Montréal avait réussi à attirer 58 000 spectateurs au stade olympique le 2 septembre 1981. Le match du 26 février 2009 constitue toutefois une originalité dans la mesure où il se déroule en plein hiver, à l’extérieur du calendrier régulier de l’Impact. Il s’agit en effet d’une partie quarts de finale de la Concacaf, circuit qui réunit des équipes professionnelles des deux Amériques. La partie est évidemment présentée à l’intérieur, sur une surface synthétique dont la rapidité alimente les conversations. Face au Santos Laguna, une équipe mexicaine, les Montréalais prennent rapidement les devants grâce à un but d’Eduardo Sebrango. Ce dernier ajoute un autre filet en deuxième demie, ce qui permet à l’Impact de prendre l’avance 2 à 0 dans cette série au total des buts dont la deuxième joute se déroulera au Mexique, le 5 mars. Le retentissant succès de l’événement au niveau de l’assistance tend à confirmer la popularité croissante du soccer professionnel au Québec. Toutefois, l’Impact sera incapable de poursuivre sur sa lancée. Il sera défait et éliminé au Mexique par le Santos Laguna par la marque de 5 à 2 (5 à 4 au total des buts).Les partisans plus âgés se souviennent que le Manic de Montréal avait réussi à attirer 58 000 spectateurs au stade olympique le 2 septembre 1981. Le match du 26 février 2009 constitue toutefois une originalité dans la mesure où il se déroule en plein hiver, à l’extérieur du calendrier régulier de l’Impact. Il s’agit en effet d’une partie quarts de finale de la Concacaf, circuit qui réunit des équipes professionnelles des deux Amériques. La partie est évidemment présentée à l’intérieur, sur une surface synthétique dont la rapidité alimente les conversations. Face au Santos Laguna, une équipe mexicaine, les Montréalais prennent rapidement les devants grâce à un but d’Eduardo Sebrango. Ce dernier ajoute un autre filet en deuxième demie, ce qui permet à l’Impact de prendre l’avance 2 à 0 dans cette série au total des buts dont la deuxième joute se déroulera au Mexique, le 5 mars. Le retentissant succès de l’événement au niveau de l’assistance tend à confirmer la popularité croissante du soccer professionnel au Québec. Toutefois, l’Impact sera incapable de poursuivre sur sa lancée. Il sera défait et éliminé au Mexique par le Santos Laguna par la marque de 5 à 2 (5 à 4 au total des buts). Source : Le Presse, 26 février 2009, p. S1-S3.
http://www.radio-canada.ca/sports/soccer/2009/03/05/001-impact-jeudi.shtml  ;
http://www.montrealimpact.com/index.aspx?language=FR

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...