Présentation de la première partie d’étoiles de l’histoire de l’Association mondiale de hockey

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Malgré la présence de plusieurs vedettes du hockey professionnel (Bobby Hull, Gerry Cheevers, Jean-Claude Tremblay), seulement 5 000 spectateurs sont au rendez-vous. Cette assistance décevante incite le journaliste Claude Larochelle à parler de fiasco et l’attaquant Larry Pleau à déclarer : « Ce ne fut pas une mauvaise joute, mais il n’y avait pas assez de spectateurs pour créer l’ambiance nécessaire à un vrai bon match. » Le jeu ouvert plaît néanmoins au public présent et aux milliers de téléspectateurs qui assistent à la retransmission télévisée de la partie. La rencontre se termine 6 à 2 en faveur de l’Est. Des sentiments mitigés subsistent néanmoins quant à l’intérêt que suscite le nouveau circuit auprès des amateurs.Malgré la présence de plusieurs vedettes du hockey professionnel (Bobby Hull, Gerry Cheevers, Jean-Claude Tremblay), seulement 5 000 spectateurs sont au rendez-vous. Cette assistance décevante incite le journaliste Claude Larochelle à parler de fiasco et l’attaquant Larry Pleau à déclarer : « Ce ne fut pas une mauvaise joute, mais il n’y avait pas assez de spectateurs pour créer l’ambiance nécessaire à un vrai bon match. » Le jeu ouvert plaît néanmoins au public présent et aux milliers de téléspectateurs qui assistent à la retransmission télévisée de la partie. La rencontre se termine 6 à 2 en faveur de l’Est. Des sentiments mitigés subsistent néanmoins quant à l’intérêt que suscite le nouveau circuit auprès des amateurs. Source : Le Soleil, 6 janvier 1973, p.21-22, 8 janvier 1973, p.8-9.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...