Présentation du combat de championnat canadien entre Mario Cusson et Dave Hilton jr.

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Ce combat entre deux boxeurs « locaux » suscite énormément d’intérêt. Mario Cusson est champion canadien des mi-moyens depuis septembre 1981 alors que Dave Hilton jr, l’aîné d’une famille qui compte cinq garçons, tous adeptes de la boxe, a connu une carrière exceptionnelle chez les amateurs avant de faire le saut chez les professionnels en 1981. La soirée se termine toutefois de façon décevante alors qu’une collision des têtes qui cause une coupure à Mario Cusson force l’arbitre à mettre fin aux hostilités. Les deux hommes reconnaîtront par la suite que le choc était accidentel. Devant le dénouement peu concluant de leur premier affrontement, les deux hommes se retrouveront à nouveau sur l’arène du Forum de Montréal, le 25 mars 1984. Devant une autre salle comble, Hilton remportera une victoire décisive, triomphant de Cusson par knock-out au premier round. Expédié au plancher après à peine une vingtaine de secondes de combat, Cusson, désappointé, avouera aux journalistes : « Il m’a cueilli à froid. Que voulez-vous que je dise, il m’a pincé à froid et ça fait mal. »Ce combat entre deux boxeurs « locaux » suscite énormément d’intérêt. Mario Cusson est champion canadien des mi-moyens depuis septembre 1981 alors que Dave Hilton jr, l’aîné d’une famille qui compte cinq garçons, tous adeptes de la boxe, a connu une carrière exceptionnelle chez les amateurs avant de faire le saut chez les professionnels en 1981. La soirée se termine toutefois de façon décevante alors qu’une collision des têtes qui cause une coupure à Mario Cusson force l’arbitre à mettre fin aux hostilités. Les deux hommes reconnaîtront par la suite que le choc était accidentel. Devant le dénouement peu concluant de leur premier affrontement, les deux hommes se retrouveront à nouveau sur l’arène du Forum de Montréal, le 25 mars 1984. Devant une autre salle comble, Hilton remportera une victoire décisive, triomphant de Cusson par knock-out au premier round. Expédié au plancher après à peine une vingtaine de secondes de combat, Cusson, désappointé, avouera aux journalistes : « Il m’a cueilli à froid. Que voulez-vous que je dise, il m’a pincé à froid et ça fait mal. » Source : La Presse, 5 décembre 1983, p.1, (sports) 1-6, 26 mars 1984, p.1 (sports) 1-6.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...