Présentation sur scène de la pièce « Zone » de Marcel Dubé à Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Plutôt simple, l’intrigue de « Zone » se divise en trois actes linéaires. Trois garçons et une fille, groupés sous l’autorité d’un chef, font la contrebande de cigarettes américaines. Tarzan, le chef, assume lui-même les plus grands risques en allant chercher les cigarettes aux États-Unis et en franchissant illégalement la frontière chaque semaine. Puis, les choses tournent mal : Tarzan tue un douanier qui l’a surpris, le jour même où le réseau est découvert. Dénoncé par l’un des membres du groupe, Tarzan devra avouer son crime. Après trois jours de détention, il s’enfuit pour rejoindre Ciboulette qui incarne son rêve, et meurt presque aussitôt sous les balles des policiers. Cette pièce est considérée comme un drame au caractère réaliste et sociologique.Plutôt simple, l’intrigue de « Zone » se divise en trois actes linéaires. Trois garçons et une fille, groupés sous l’autorité d’un chef, font la contrebande de cigarettes américaines. Tarzan, le chef, assume lui-même les plus grands risques en allant chercher les cigarettes aux États-Unis et en franchissant illégalement la frontière chaque semaine. Puis, les choses tournent mal : Tarzan tue un douanier qui l’a surpris, le jour même où le réseau est découvert. Dénoncé par l’un des membres du groupe, Tarzan devra avouer son crime. Après trois jours de détention, il s’enfuit pour rejoindre Ciboulette qui incarne son rêve, et meurt presque aussitôt sous les balles des policiers. Cette pièce est considérée comme un drame au caractère réaliste et sociologique. Source : Jean-Cléo Godin et Laurent Mailhot, Le Théâtre québécois, Montréal, HMH, 1970, 254 p. L’Encyclopédie du Canada : édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.277.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...