Proclamation de la souveraineté du Canada sur l’archipel des îles de l’Arctique

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le 31 juillet 1880, le gouvernement britannique avait publié un arrété en conseil établissant la souveraineté des possessions britanniques d’Amérique du Nord (le Dominion du Canada) sur les îles du nord qui lui sont contigues, à l’exception de Terre Neuve et de ses annexes. Plusieurs explorations étrangères sont toutefois entreprises à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, amenant le gouvernement Laurier à envoyer des Canadiens dans les îles de l’Arctique afin d’y réaffirmer la souveraineté du Canada. C’est dans ce contexte que J.-E. Bernier et son équipage érigent une plaque au havre Winter, sur l’île Melville, rappelant que l’archipel de l’Arctique est propriété du Dominion du Canada. Bernier publiera trois rapports sur la navigation dans cette région polaire dont « Rapport d’expéditions du Dominion dans les îles de l’Arctique et le détroit d’Hudson (1910-1911) ».Le 31 juillet 1880, le gouvernement britannique avait publié un arrété en conseil établissant la souveraineté des possessions britanniques d’Amérique du Nord (le Dominion du Canada) sur les îles du nord qui lui sont contigues, à l’exception de Terre Neuve et de ses annexes. Plusieurs explorations étrangères sont toutefois entreprises à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, amenant le gouvernement Laurier à envoyer des Canadiens dans les îles de l’Arctique afin d’y réaffirmer la souveraineté du Canada. C’est dans ce contexte que J.-E. Bernier et son équipage érigent une plaque au havre Winter, sur l’île Melville, rappelant que l’archipel de l’Arctique est propriété du Dominion du Canada. Bernier publiera trois rapports sur la navigation dans cette région polaire dont « Rapport d’expéditions du Dominion dans les îles de l’Arctique et le détroit d’Hudson (1910-1911) ». Source : L’Encyclopédie du Canada : édition 2000, Montréal, Stanké, 2000, p.292.

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...