Proposition de créer une coalition contre l’Action démocratique du Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Pour Charbonneau : « Tout ce champ est ouvert. Je pense qu’il y a lieu de bien mesurer les changements qui sont proposés par l’ADQ parce que les risques sont extrêmement importants pour la société québécoise. L’ADQ présente un programme radicalement à droite, en rupture totale avec nos valeurs collectives. » La CSN se propose de publier une brochure afin d’expliquer à ses membres les conséquences des propositions adéquistes. Dirigée par Mario Dumont, l’ADQ est une jeune formation politique dont les positions de droite -participation accrue du privé dans le secteur dans la santé, versement de bonds aux parents permettant le choix de l’école de leurs enfants, etc.- ont provoqué un vibrant débat dans la société québécoise. Après une série de victoires obtenues lors d’élections partielles tenues en 2002, plusieurs pensent que l’ADQ pourrait former le prochain gouvernement à Québec.Pour Charbonneau : « Tout ce champ est ouvert. Je pense qu’il y a lieu de bien mesurer les changements qui sont proposés par l’ADQ parce que les risques sont extrêmement importants pour la société québécoise. L’ADQ présente un programme radicalement à droite, en rupture totale avec nos valeurs collectives. » La CSN se propose de publier une brochure afin d’expliquer à ses membres les conséquences des propositions adéquistes. Dirigée par Mario Dumont, l’ADQ est une jeune formation politique dont les positions de droite -participation accrue du privé dans le secteur dans la santé, versement de bonds aux parents permettant le choix de l’école de leurs enfants, etc.- ont provoqué un vibrant débat dans la société québécoise. Après une série de victoires obtenues lors d’élections partielles tenues en 2002, plusieurs pensent que l’ADQ pourrait former le prochain gouvernement à Québec. Source : Le Devoir, 28 décembre 2002, p.A2.

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...