Proposition du chef de de l’Action libérale nationale, Paul Gouin, à Ernest Lapointe

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le journal « Le Soleil » accusera Gouin de trahir Lapointe en offrant à ce dernier la tête du parti pour renverser le régime libéral à Québec et permettre à l’ALN de réaliser son programme. Lapointe restera cependant à Ottawa où, à la suite du retour au pouvoir des Libéraux de William Lyon Mackenzie King, il sera appelé à occuper le poste de ministre de la Justice.Le journal « Le Soleil » accusera Gouin de trahir Lapointe en offrant à ce dernier la tête du parti pour renverser le régime libéral à Québec et permettre à l’ALN de réaliser son programme. Lapointe restera cependant à Ottawa où, à la suite du retour au pouvoir des Libéraux de William Lyon Mackenzie King, il sera appelé à occuper le poste de ministre de la Justice. Source : Le Devoir, 14 janvier 1935, p.3.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...