Publication d’une lettre collective des évêques du Québec exaltant le retour à la terre

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Dans leur lettre collective, les évêques exaltent l’amour de la terre qui est, selon eux, la première source du patriotisme. « Le premier acte de notre patriotisme c’est de nous attacher au premier élément de notre patrie. Et ce premier élément c’est le sol de notre province française, de la province de Québec. Le patriotisme c’est en tout premier lieu l’amour du sol, l’enracinement au coin de terre où vécurent et luttèrent les aïeux (...) De tous les éléments qui constituent une nationalité nul n’est tangible, nul ne frappe plus l’esprit que le territoire. »Dans leur lettre collective, les évêques exaltent l’amour de la terre qui est, selon eux, la première source du patriotisme. « Le premier acte de notre patriotisme c’est de nous attacher au premier élément de notre patrie. Et ce premier élément c’est le sol de notre province française, de la province de Québec. Le patriotisme c’est en tout premier lieu l’amour du sol, l’enracinement au coin de terre où vécurent et luttèrent les aïeux (...) De tous les éléments qui constituent une nationalité nul n’est tangible, nul ne frappe plus l’esprit que le territoire. » Source : Le Devoir, 25 mai 1923, p. 4, 28 mai 1923, p. 2.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...