Publication du rapport préliminaire du Comité Bouchard

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Dans la presse du lendemain, on regroupe les principales recommandations du Comité Bouchard en trois priorités : autoriser les firmes à recourir à du financement public, encourager la venue de firmes étrangères susceptibles de donner aux Québécois accès à d’autres sources de capital et accentuer le rôle des organismes gouvernementaux dans les secteurs financier et mobilier. Les mécanisme de ces transformations seront abordés dans le rapport final de la commission. Rappelons qu’au sein de ce comité, Louis-Philippe Bouchard était entouré d’autres figures marquantes de l’économie québécoise comme le président de la Caisse de dépôt et de placement, Claude Prieur, et le président de la Commission des valeurs mobilières, Marcel Lajeunesse. Dans la presse du lendemain, on regroupe les principales recommandations du Comité Bouchard en trois priorités : autoriser les firmes à recourir à du financement public, encourager la venue de firmes étrangères susceptibles de donner aux Québécois accès à d’autres sources de capital et accentuer le rôle des organismes gouvernementaux dans les secteurs financier et mobilier. Les mécanisme de ces transformations seront abordés dans le rapport final de la commission. Rappelons qu’au sein de ce comité, Louis-Philippe Bouchard était entouré d’autres figures marquantes de l’économie québécoise comme le président de la Caisse de dépôt et de placement, Claude Prieur, et le président de la Commission des valeurs mobilières, Marcel Lajeunesse. Source : Le Devoir, 9 septembre 1971, p.1 et 14.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...