Quand L'Amérique S'appelait Nouvelle France Jean-Marc Soyez Sur la route de l...

, par 2e bataillon du régiment de la Sarre

Quand L'Amérique S'appelait Nouvelle France

Jean-Marc Soyez

Sur la route de la Chine, une barrière insoupçonnée : le royaume de Canada, pays où il y a plus d'ours que d'hommes. Jacques Cartier en rapporte deux Iroquois, de l'or et des diamants. Hélas, les diamants sont du quartz, l'or de la ferrite, et la future Nouvelle-France se résume à un proverbe : Faux comme diamant du Canada.
Il faudra attendre 70 ans pour voir Champlain devenir maître du Saint-Laurent et créer Québec. La Nouvelle-France est née. Peu nombreux mais incroyablement dynamiques les colons débarquent. Puis c'est le tour des « filles du roi » qui feront de vertueuses, solides et prolifiques pionnières. La vie de chacun de ces hommes, de ces femmes est un formidable roman d'aventures vraies.
Moins au nom de Dieu qu'au nom de ses fourrures, trop rares dans une France mal chauffée, Louis XIV et Colbert s'intéressent à ce continent dont les explorateurs découvrent la fabuleuse immensité. À chaque printemps, les Iroquois reprennent le sentier de la guerre. Le fusil en bandoulière, les Canadiens défrichent. Bientôt ils chassent, se déplacent, guerroient et cuisinent à l'indienne.
Vient la paix. Si pour les coureurs des bois, le terrible hiver semble long, sur les pistes sans fin le temps passe vite. Nous voilà au milieu du XVIIIe siècle. La Nouvelle-Angleterre, minuscule, compte treize petites colonies mais vingt fois plus d'habitants que la Nouvelle-France. Malgré d'innombrables défaites, les très prochains Américains s'en empareront.


Voir en ligne : http://www.facebook.com/54480857555...