Quand la presse se fait l’écho des phénomènes paranormaux

, par Jean Provencher

Autrefois, les grands-parents, en particulier la grand-mère, de même que les conteurs, tous avec leurs histoires à dormir debout, nourrissaient la banque de phénomènes paranormaux. Mais la presse aussi y mettait du sien. Les populations aimaient ces histoires incroyables, qui reposaient de la banalité des jours. Si vous pouvez lire l’anglais, voyez ici le sort […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2016/05/0...