Qui êtes-vous ? : Pénélope McQuade découvre les déboires juridiques de son ancêtre Jacqueline Roulois

, par Instantanés

M48_3_00440

Extrait du procès de Jacqueline Roulois accusée de maquerellage (prostitution) et de tenir bordel,10 avril 1687. Centre d’archives de Québec, fonds Prévôté de Québec (TL1, S11)

 Au cours de la troisième émission de la série Qui êtes-vous ?, Pénélope McQuade découvre l’histoire d’une de ses ancêtres au parcours peu conventionnel. Jacqueline Roulois est baptisée le 6 octobre 1643 à Notre-Dame-de-Vair, dans l’évêché de Le Mans en Maine, en France. Nous présumons qu’elle arrive avec ses parents en Nouvelle-France encore toute jeune, possiblement à l’été 1652. Le 17 avril 1657, âgée de seulement 13 ans, elle épouse à la Côte de Beaupré le taillandier Denis Derome dit Descarreaux, de 19 ans son aîné. Quelques jours plus tôt, soit le 3 avril, le couple avait passé un contrat de mariage devant le notaire Audouart dit Germain, de Québec.

Les différents documents disponibles tendent à montrer que la vie de Jacqueline Roulois s’est inscrite dans un cadre plutôt rigide et a été ponctuée de périodes de misère. À l’âge de 22 ans, Jacqueline tente de s’évader de chez elle avec l’aide d’un complice nommé Pierre Pinel. Deux comparses, Michel Poirier dit Langevin et Joseph Perrier dit Després, doivent guider Jacqueline jusqu’à l’Ile aux Coudres pour qu’elle puisse ensuite gagner la France. Pinel promet à Thomas, le capitaine du navire L’Oranger, de payer le passage de Jacqueline en échange qu’il veille sur elle tout au long du voyage. Cependant, l’évasion de la jeune femme ne se concrétise pas et le navire L’Oranger repart sans elle et ses deux acolytes. Ont-ils été interceptés avant leur évasion, ont-ils été dénoncés ? Après interrogatoires et aveux, un jugement concernant cette affaire est rendu le 21 août 1667et Jacqueline est assignée à résidence sous la garde étroite de son mari. Pendant trois ans, cette demeure sera pour elle une prison d’où elle ne pourra pas sortir et où elle ne pourra pas recevoir sans permission. 

Le couple Roulois-Descarreaux doit attendre l’année 1669 avant de donner naissance à un premier enfant, soit plus de 12 ans après le mariage. Six autres enfants s’ajouteront par la suite. La vie du couple est parsemée d’obligations contractées par Derome, qui se règlent la plupart du temps devant les tribunaux. Jacqueline agit à plusieurs reprises comme représentante de son mari devant les instances judiciaires. 

Le 10 avril 1687, Jacqueline est accusée de maquerellage (c’est-à-dire d’être tenancière de bordel) et est condamnée à la prison. Derome parvient à la faire libérer en échange de la promesse de quitter Québec au cours du mois suivant. Ainsi, le couple s’établit à Beaumont en avril 1687, sur une terre qu’il possédait déjà. Derome décède en 1696, laissant sa femme dans un état de pauvreté extrême et avec à charge plusieurs enfants mineurs, dont quelques-uns malades. Elle décède le 18 mai 1718.

 

Sylvie Bédard, archiviste – Centre d’archives de Québec 

____________________________________

Le saviez-vous ?

Les registres de la Prévôté sont conservés au Centre d’archives de Québec. Entre autres, tous les registres criminels ont été numérisés et sont accessibles sur le portail de BAnQ via la base de données Pistard (cote TL1, S11, SS1).

 

Voir en ligne : http://blogues.banq.qc.ca/instantan...