Rassemblement de 15 000 femmes devant le Parlement de Québec dans le cadre de la marche « Du pain et des roses »

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Sous le thème « Du pain et des roses », plus de 15 000 femmes de toutes les régions du Québec participent à ce rassemblement qui se termine par une rencontre entre le premier ministre du Québec, Jacques Parizeau
, et les dirigeantes de différents groupes de femmes, dont Françoise David, présidente de la Fédération des femmes du Québec et instigatrice de la marche. La ministre de l’Emploi, Louise Harel, profite de l’occasion pour annoncer que le salaire minimum sera porté de 6 $ à 6,45 $ au Québec. Cette mesure répond en partie à une des revendications des marcheuses qui avaient demandé une hausse nettement plus généreuse. Trois autres demandes avaient préalablement reçu un appui du gouvernement, soit l’équité salariale entre femmes et hommes, une loi facilitant la perception des pensions alimentaires et le gel des frais de scolarité. Sous le thème « Du pain et des roses », plus de 15 000 femmes de toutes les régions du Québec participent à ce rassemblement qui se termine par une rencontre entre le premier ministre du Québec, Jacques Parizeau
, et les dirigeantes de différents groupes de femmes, dont Françoise David, présidente de la Fédération des femmes du Québec et instigatrice de la marche. La ministre de l’Emploi, Louise Harel, profite de l’occasion pour annoncer que le salaire minimum sera porté de 6 $ à 6,45 $ au Québec. Cette mesure répond en partie à une des revendications des marcheuses qui avaient demandé une hausse nettement plus généreuse. Trois autres demandes avaient préalablement reçu un appui du gouvernement, soit l’équité salariale entre femmes et hommes, une loi facilitant la perception des pensions alimentaires et le gel des frais de scolarité. Source : La Presse, 4 juin 1995, p.A1, 5 juin 1995, p.A1..

Voir en ligne : http://bilan3.usherbrooke.ca/bilan/...