Recherches en histoire — Les persistances seigneuriales au Québec


Dans le cadre d’un programme de recherche intitulé « Les persistances du monde seigneurial après 1854 : culture, économie, société », le professeur Benoît Grenier s’intéresse depuis plusieurs années aux persistances du régime seigneurial québécois et à la mémoire de celles-ci. Après avoir consacré une première phase de cette enquête à la question du processus d’abolition et à ses impacts sur le plan économique, il achève actuellement la seconde phase, relative à l’identité et à la mémoire seigneuriales.

Voir en ligne : http://www.usherbrooke.ca/histoire/...