Réélection de Camillien Houde à la mairie de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Malgré la mise en tutelle de Montréal qui a duré de 1940 à 1944, la scène politique municipale reste marquée par le favoristisme, les conflits de personnalité et les luttes de factions. De retour à la mairie de Montréal en 1944, Camillien Houde fait peu de choses pour remédier à la situation. En 1949, Maurice Duplessis, premier ministre du Québec, remettra certains pouvoirs au maire de Montréal. Celui-ci redeviendra membre du Conseil exécutif et de tous les comités, aura droit de veto sur quelques résolutions et le droit de regard sur les services municipaux.Malgré la mise en tutelle de Montréal qui a duré de 1940 à 1944, la scène politique municipale reste marquée par le favoristisme, les conflits de personnalité et les luttes de factions. De retour à la mairie de Montréal en 1944, Camillien Houde fait peu de choses pour remédier à la situation. En 1949, Maurice Duplessis, premier ministre du Québec, remettra certains pouvoirs au maire de Montréal. Celui-ci redeviendra membre du Conseil exécutif et de tous les comités, aura droit de veto sur quelques résolutions et le droit de regard sur les services municipaux. Source : Charles Marsolais et al., Histoire des maires de Montréal, Montréal, VLB Éditeur, 1993, p.259-265. Paul-André Linteau, René Durocher, Jean-Claude Robert, François Ricard, Histoire du Québec contemporain : le Québec depuis 1930, Montréal, Boréal, 1986, p.54-59

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...