Réélection de Jean Drapeau à la mairie de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le nom de Drapeau sera de plus en plus connu grâce à la présentation de l’Exposition universelle de 1967 qui fera de lui une figure d’envergure nationale. À la suite de la construction du métro et de l’aménagement des îles sur le fleuve Saint-Laurent pour accueillir l’exposition, la ville de Montréal contractera toutefois une dette de 28 millions de dollars. Pour remédier à la situation, Drapeau mettra sur pied une loterie municipale en 1968, la « taxe volontaire ». Ce mandat sera également marqué par une recrudescence des actions terroristes, notamment l’explosion de bombes, un peu partout à Montréal. Le nom de Drapeau sera de plus en plus connu grâce à la présentation de l’Exposition universelle de 1967 qui fera de lui une figure d’envergure nationale. À la suite de la construction du métro et de l’aménagement des îles sur le fleuve Saint-Laurent pour accueillir l’exposition, la ville de Montréal contractera toutefois une dette de 28 millions de dollars. Pour remédier à la situation, Drapeau mettra sur pied une loterie municipale en 1968, la « taxe volontaire ». Ce mandat sera également marqué par une recrudescence des actions terroristes, notamment l’explosion de bombes, un peu partout à Montréal. Source : Claude V. Marsolais et al., Histoire des maires de Montréal, Montréal, VLB Éditeur, 1993, p.280-287.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...