Réélection de Jean Drapeau à la mairie de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Parallèlement au vote, on tient un référendum visant à permettre l’élargissement du mandat du maire à quatre ans. La population l’approuve à 106 460 voix contre 29 452. Avec 41 élus sur 45 au Conseil de ville, le Parti civique remporte une victoire décisive que le maire Drapeau commente de la façon suivante : « Cette victoire comporte des risques ; elle comporte aussi un avertissement. Mais nous sommes pleinement conscients des deux. » . Entre 1960 et 1962, l’administration Drapeau-Saulnier a mis sur pied une série de projets visant à remodeler le visage de Montréal : la construction du métro, la restructuration du service de police montréalais et la construction de la place Ville-Marie. Ces réalisations favorisent la réélection de Drapeau en 1962. Après 1962, l’administration Drapeau se concentrera sur l’Exposition universelle de 1967, un projet qui est évalué à 430 millions de dollars.Parallèlement au vote, on tient un référendum visant à permettre l’élargissement du mandat du maire à quatre ans. La population l’approuve à 106 460 voix contre 29 452. Avec 41 élus sur 45 au Conseil de ville, le Parti civique remporte une victoire décisive que le maire Drapeau commente de la façon suivante : « Cette victoire comporte des risques ; elle comporte aussi un avertissement. Mais nous sommes pleinement conscients des deux. » . Entre 1960 et 1962, l’administration Drapeau-Saulnier a mis sur pied une série de projets visant à remodeler le visage de Montréal : la construction du métro, la restructuration du service de police montréalais et la construction de la place Ville-Marie. Ces réalisations favorisent la réélection de Drapeau en 1962. Après 1962, l’administration Drapeau se concentrera sur l’Exposition universelle de 1967, un projet qui est évalué à 430 millions de dollars. Source : Le Devoir, 29 octobre 1962, p.1.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...