Réélection de Jean Drapeau à la mairie de Montréal

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le Parti civique fait élire 52 conseillers sur une possibilité de 54 alors que Drapeau obtient l’appui de 60,9 % des électeurs montrélais. Cette performance, qui survient deux ans après la tenue des Jeux Olympiques, démontre que le maire sortant a su maintenir, et même accroître sa popularité malgré les problèmes administratifs qui ont marqué cet événement. Pour le Groupe d’action municipale de Serge Joyal, la défaite est cinglante. Cette formation ne fait en effet élire que deux candidats, alors que Joyal doit se contenter des faveurs de 25,5 % de l’électorat. Au troisième rang, on retrouve le Rassemblement des citoyens de Montréal de Guy Duquette qui a été impuissant à faire élire un seul de ses candidats. Le Parti civique fait élire 52 conseillers sur une possibilité de 54 alors que Drapeau obtient l’appui de 60,9 % des électeurs montrélais. Cette performance, qui survient deux ans après la tenue des Jeux Olympiques, démontre que le maire sortant a su maintenir, et même accroître sa popularité malgré les problèmes administratifs qui ont marqué cet événement. Pour le Groupe d’action municipale de Serge Joyal, la défaite est cinglante. Cette formation ne fait en effet élire que deux candidats, alors que Joyal doit se contenter des faveurs de 25,5 % de l’électorat. Au troisième rang, on retrouve le Rassemblement des citoyens de Montréal de Guy Duquette qui a été impuissant à faire élire un seul de ses candidats. Source : Le Devoir, 13 novembre 1978, p.3.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...