Réélection des libéraux de Jean Chrétien à la Chambre des communes à Ottawa

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Cette victoire procure au premier ministre Jean Chrétien un troisième mandat majoritaire consécutif. Ce triomphe est acquis malgré l’entrée en scène du chef allianciste Stockwell Day qui n’a pas été en mesure de faire des gains substantiels en Ontario, fief incontestable des libéraux. En plus de conserver leur château fort ontarien, ceux-ci ont également réussi à reprendre du terrain dans les provinces de l’Atlantique et au Québec. Ces gains au Québec ont surtout été fait aux dépens du Bloc québécois. Cette formation souverainiste dirigée par Gilles Duceppe a vu sa députation réduite à 39 membres, la plus faible depuis la création du Bloc, en 1990. Enfin, le Parti progressiste-conservateur (PPC) de Joe Clark et le Nouveau Parti démocratique (NPD) d’Alexa McDonough gagnent respectivement 12 et 13 sièges, un résultat particulièrement satisfaisant pour le PPC dont on pronostiquait la disparition peu avant les élections.Cette victoire procure au premier ministre Jean Chrétien un troisième mandat majoritaire consécutif. Ce triomphe est acquis malgré l’entrée en scène du chef allianciste Stockwell Day qui n’a pas été en mesure de faire des gains substantiels en Ontario, fief incontestable des libéraux. En plus de conserver leur château fort ontarien, ceux-ci ont également réussi à reprendre du terrain dans les provinces de l’Atlantique et au Québec. Ces gains au Québec ont surtout été fait aux dépens du Bloc québécois. Cette formation souverainiste dirigée par Gilles Duceppe a vu sa députation réduite à 39 membres, la plus faible depuis la création du Bloc, en 1990. Enfin, le Parti progressiste-conservateur (PPC) de Joe Clark et le Nouveau Parti démocratique (NPD) d’Alexa McDonough gagnent respectivement 12 et 13 sièges, un résultat particulièrement satisfaisant pour le PPC dont on pronostiquait la disparition peu avant les élections. Source : Le Devoir, 28 novembre 2000, p. A1, 29 novembre 2000, p. A4, La Presse, 28 novembre 2000, p.A1.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...