Réélection des libéraux de Robert Bourassa à l’Assemblée nationale du Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le déclenchement prématuré des élections générales profite au premier ministre Robert Bourassa
qui mène le Parti libéral à une éclatante victoire. Seuls le Parti québécois, avec six sièges, et le Ralliement créditiste, avec deux, parviennent à empêcher les libéraux de monopoliser les 110 circonscriptions du Québec. Le scrutin de 1973 marque un net recul pour l’Union nationale (UN) qui, en plus de chuter à 4,9% des intentions de vote, ne parvient pas à faire élire un seul candidat. Il s’agit d’une première pour l’UN depuis sa fondation en 1936. Enfin, le Parti québécois (PQ) de René Lévesque
obtient maintenant le support de 30,2% de l’électorat, une progression qui ne lui permet cependant pas de faire une percée importante à l’Assemblée nationale puisque sa représentation passe de sept à six députés. Lévesque lui-même est défait dans Dorion, un sort que partagent plusieurs têtes d’affiche du parti, dont Jacques Parizeau et Claude Morin.Le déclenchement prématuré des élections générales profite au premier ministre Robert Bourassa
qui mène le Parti libéral à une éclatante victoire. Seuls le Parti québécois, avec six sièges, et le Ralliement créditiste, avec deux, parviennent à empêcher les libéraux de monopoliser les 110 circonscriptions du Québec. Le scrutin de 1973 marque un net recul pour l’Union nationale (UN) qui, en plus de chuter à 4,9% des intentions de vote, ne parvient pas à faire élire un seul candidat. Il s’agit d’une première pour l’UN depuis sa fondation en 1936. Enfin, le Parti québécois (PQ) de René Lévesque
obtient maintenant le support de 30,2% de l’électorat, une progression qui ne lui permet cependant pas de faire une percée importante à l’Assemblée nationale puisque sa représentation passe de sept à six députés. Lévesque lui-même est défait dans Dorion, un sort que partagent plusieurs têtes d’affiche du parti, dont Jacques Parizeau et Claude Morin. Source : Le Devoir, 30 octobre 1973, p.1,7.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...