Refonte de la Loi sur l’hygiène publique du Québec

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le phénomène de l’urbanisation, lié à celui de l’industrialisation, est à l’origine d’un certain nombre de problèmes qui affectent la santé publique. Des épidémies se propagent régulièrement, entraînant de nombreux décès, notamment chez les jeunes enfants en milieu urbain, ce qui préoccupe sérieusement les autorités provinciales en matière de santé. Avec la Loi d’hygiène publique, le gouvernement libéral de Simon-Napoléon Parent
se donne des moyens pour autoriser les municipalités à mettre en place des mesures de vaccination obligatoire, de contrôle de la qualité du lait, de création de clinique pour les tuberculeux, de règlement des problèmes d’épuration des eaux et de collecte des déchets domestiques. On espère ainsi restreindre la propagation des maladies infectieuses et faire chuter le taux de mortalité infantile. Rappelons qu’entre 1897 et 1911, en moyenne un bébé sur trois meurt avant d’avoir un an.Le phénomène de l’urbanisation, lié à celui de l’industrialisation, est à l’origine d’un certain nombre de problèmes qui affectent la santé publique. Des épidémies se propagent régulièrement, entraînant de nombreux décès, notamment chez les jeunes enfants en milieu urbain, ce qui préoccupe sérieusement les autorités provinciales en matière de santé. Avec la Loi d’hygiène publique, le gouvernement libéral de Simon-Napoléon Parent
se donne des moyens pour autoriser les municipalités à mettre en place des mesures de vaccination obligatoire, de contrôle de la qualité du lait, de création de clinique pour les tuberculeux, de règlement des problèmes d’épuration des eaux et de collecte des déchets domestiques. On espère ainsi restreindre la propagation des maladies infectieuses et faire chuter le taux de mortalité infantile. Rappelons qu’entre 1897 et 1911, en moyenne un bébé sur trois meurt avant d’avoir un an. Source : Jean Provencher, Chronologie du Québec, Montréal, BQ, 1997, p.195. Terry Copp, Classe ouvrière et pauvreté, Montréal, Boréal Express, 1978, p.100-103.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...