Remaniement du cabinet du premier ministre Pierre Marc Johnson

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Quatre personnes qui ne siègent pas à l’Assemblée nationale accèdent au cabinet, soit Louise Beaudoin (Relations internationales), Lise Denis (Condition féminine), Rollande Cloutier (Relations avec les citoyens) et Jean-Guy Parent (Commerce extérieur). C’est la troisième fois qu’on fait ainsi accéder quatre non élus au cabinet. La première est survenue en 1891 et la deuxième en 1936. Ils n’occuperont toutefois leurs fonctions que quelques jours puisque les élections qui seront bientôt déclenchées mèneront à la défaite du Parti québécois et à la victoire du Parti libéral de Robert Bourassa.Quatre personnes qui ne siègent pas à l’Assemblée nationale accèdent au cabinet, soit Louise Beaudoin (Relations internationales), Lise Denis (Condition féminine), Rollande Cloutier (Relations avec les citoyens) et Jean-Guy Parent (Commerce extérieur). C’est la troisième fois qu’on fait ainsi accéder quatre non élus au cabinet. La première est survenue en 1891 et la deuxième en 1936. Ils n’occuperont toutefois leurs fonctions que quelques jours puisque les élections qui seront bientôt déclenchées mèneront à la défaite du Parti québécois et à la victoire du Parti libéral de Robert Bourassa. Source : http://www.assnat.qc.ca/fra/patrimoine/chronologie/chrono3.html

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...