René Lévesque, auteur du théâtre radiophonique « Aux quatre vents »

, par Instantanés

En 1943, René Lévesque écrit, à la demande de son ami et homme de théâtre de Québec, René Constantineau, un texte pour la radio. Peu après la fin de cette rédaction, l’aspirant dramaturge part pour l’Europe comme correspondant de guerre. De retour du front, il se consacre entièrement au journalisme et n’écrira plus de radio-fiction. Le manuscrit de Aux quatre vents, écrit de la main de René Lévesque, a été retrouvé dans les papiers de René Constantineau en 1996. Ce texte que l’on croyait perdu est la seconde, et dernière, incursion de René Lévesque dans l’écriture théâtrale après le cuisant échec de la comédie fantaisiste Princesse à marier jouée au Palais Montcalm à Québec en mai 1942 [1].

René Lévesque avec l’auteur et des membres de l’équipe de l’émission radiophonique Un homme et son péché, 1942. BAnQ Vieux-Montréal (P18, S1, D9, P1). Photographe : Roger Bédard. De gauche à droite : Albert Duquesne, Hector Charland, Claude-Henri Grignon (assis), Guy Mauffette, Estelle Mauffette, Maurice Valiquette (assis), René Lévesque.

 

Aux quatre vents, p. 21, dernière page du texte manuscrit signé par René Lévesque, [1943]. BAnQ Vieux-Montréal (P18, S1, SS4, SSS2, D25).

 

Le 1er novembre 1999, à l’occasion du 12e anniversaire de la mort de René Lévesque, cette fiction radiophonique est lue et enregistrée devant public au Théâtre du Nouveau Monde. Elle est aussi diffusée en primeur à l’antenne de la chaîne culturelle de Radio-Canada dans le cadre de la série Radiofictions en direct. Cette œuvre reflète le mal de vivre d’un journaliste dans la jeune vingtaine, qui porte un regard pessimiste sur la société qui l’entoure. « L’histoire est celle des quatre vents [est, ouest, sud et nord] … qui philosophent sur l’état du monde » [2]. Les personnages principaux sont joués par Claude Léveillée (également le directeur musical), Michel Rivard, Pierre Flynn et Bourbon Gauthier.

 

Aux quatre vents une fiction radiophonique que signait René Lévesque à 20 ans, communiqué de Radio-Canada, 27 octobre 1999. BAnQ Vieux-Montréal (P813, S3, SS1, D6).

 

Cette pièce de théâtre radiophonique, accompagnée d’une préface de Pierre Godin, est également publiée aux éditions Leméac en 1999.

 

Lévesque, René, Aux quatre vents : théâtre radiophonique, Montréal, Leméac, 1999, 57 pages. Illustration de couverture : croquis de René Lévesque à vingt ans par Antoine Pentsch.

 

L’intérêt de ce texte réside en particulier dans le fait que son auteur soit devenu, des décennies plus tard, un politicien marquant de l’histoire du Québec.

 

Marthe Léger, archiviste – BAnQ Vieux-Montréal

 

[1] Le Soleil, 18 mai 1942, p. 3 et 26 mai 1942, p. 6.

[2] La Presse, 29 octobre 1999, p. B9.

 

En complément :

Godin, Pierre. René Lévesque : un enfant du siècle. Boréal, 1994.

Godin, Pierre. « René Lévesque ». Dictionnaire biographique du Canada, vol. 21, Université Laval/University of Toronto, 2003, http://www.biographi.ca/fr/bio/levesque_rene_21F.html.

Robert, Lucie. « L’art du conteur ». Voix et images, volume 26, numéro 3, 2001, p. 646 à 648, https://doi.org/10.7202/201572ar

Voir en ligne : https://blogues.banq.qc.ca/instanta...