Reprise de la conférence fédérale-provinciale sur la reconstruction

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Le gouvernement québecois exprime le désir de garder les droits sur les successions et sur les corporations engagées dans l’exploitation des richesses naturelles. En revanche, « il serait possible », affirme Duplessis, « de louer moyennant une juste compensation, non seulement matérielle, mais même constitutionnelle, certains pouvoirs de taxation actuel des provinces qui pourraient être raisonnablement loués sans diminuer en rien, la marche ascendante de la province, son progrès, sa prospérité. »Le gouvernement québecois exprime le désir de garder les droits sur les successions et sur les corporations engagées dans l’exploitation des richesses naturelles. En revanche, « il serait possible », affirme Duplessis, « de louer moyennant une juste compensation, non seulement matérielle, mais même constitutionnelle, certains pouvoirs de taxation actuel des provinces qui pourraient être raisonnablement loués sans diminuer en rien, la marche ascendante de la province, son progrès, sa prospérité. » Source : Le Devoir, 26 avril 1946, p.3.

Voir en ligne : http://www.bilan.usherbrooke.ca/bil...