Résister à l’esclavage dans l’Atlantique français : aperçu historiographique, hypothèses et pistes de recherche1

Jean-Pierre Le Glaunec
| :
L’objet « résistance à l’esclavage » n’occupe pas la « juste place » qui lui revient dans l’historiographie française. Alors que la question n’a pas cessé d’être étudiée dans l’historiographie anglo-saxonne depuis les années 1960, on est frappé par la rareté des travaux en France et par la perspective typologique généralement adoptée pour en parler, comme si les esclaves « résistants » devaient se contenter de rôles de figurants. Cet article s’inscrit dans un tournant analytique récent porté par des chercheur-e-s dont l’objectif est de faire toute la lumière sur les stratégies de résistance des hommes et femmes esclavisés du monde atlantique français.
| :
The object “resistance to slavery” does not occupy its “rightful place” in French historiography. Whereas the topic of slave resistance has figured prominently in the American/Anglophone historiography since the 1960s, it is difficult not to remark upon the relative scarcity of works in France and the tendency to view the topic through the prism of typology, as though “resistant” slaves were to be limited to secondary roles. This article testifies to a recent analytical turn that proposes to reconsider the resistance strategies of the enslaved men and women of the French Atlantic.

Voir en ligne : http://id.erudit.org/iderudit/1042785ar