Retour de Guy Lafleur au Forum de Montréal dans l’uniforme des Rangers de New York

, par Bilan du Siècle - Université de Sherbrooke

Cette rencontre était attendue avec impatience par les amateurs depuis l’annonce du retour au jeu de Lafleur avec les Rangers, à l’été 1988. Celui-ci vole littéralement la vedette lors de cette partie du 4 février en réussissant deux buts -ses 11e et 12e- et en obtenant une passe. Les partisans sortent donc gagnants sur tous les tableaux car, en plus des prouesses de Lafleur, ils ont droit à une victoire du Canadien par la marque de 7-5. Après cette campagne avec l’organisation new-yorkaise, le vétéran de 37 ans poursuivra sa carrière avec les Nordiques de Québec pendant deux autres saisons. Le 30 mars 1991, il fera sa dernière présence à Montréal dans le chandail fleudelisé. Cela n’empêchera pas le public du Forum de l’ovationner avec chaleur. Lafleur avouera par la suite aux journalistes : « Je n’ai pas pensé à rien de particulier au cours de ces six longues minutes. C’est une affaire entre le public et moi. » Le lendemain, ce sera au tour de ses admirateurs réunis au Colisée de Québec de lui faire une fête. Aprés avoir disputé 1 126 parties de saison régulière dans la Ligue nationale de hockey (LNH), Guy Lafleur quitte le hockey avec une feuille de route impressionnante, dont une récolte de 560 buts et 1 353 points et cinq conquêtes de la coupe Stanley. Cette rencontre était attendue avec impatience par les amateurs depuis l’annonce du retour au jeu de Lafleur avec les Rangers, à l’été 1988. Celui-ci vole littéralement la vedette lors de cette partie du 4 février en réussissant deux buts -ses 11e et 12e- et en obtenant une passe. Les partisans sortent donc gagnants sur tous les tableaux car, en plus des prouesses de Lafleur, ils ont droit à une victoire du Canadien par la marque de 7-5. Après cette campagne avec l’organisation new-yorkaise, le vétéran de 37 ans poursuivra sa carrière avec les Nordiques de Québec pendant deux autres saisons. Le 30 mars 1991, il fera sa dernière présence à Montréal dans le chandail fleudelisé. Cela n’empêchera pas le public du Forum de l’ovationner avec chaleur. Lafleur avouera par la suite aux journalistes : « Je n’ai pas pensé à rien de particulier au cours de ces six longues minutes. C’est une affaire entre le public et moi. » Le lendemain, ce sera au tour de ses admirateurs réunis au Colisée de Québec de lui faire une fête. Aprés avoir disputé 1 126 parties de saison régulière dans la Ligue nationale de hockey (LNH), Guy Lafleur quitte le hockey avec une feuille de route impressionnante, dont une récolte de 560 buts et 1 353 points et cinq conquêtes de la coupe Stanley. Source : La Presse, 5 février 1989, p.1, S1-S4, 31 mars 1991, p., S1-S15, 2 avril 1991, S1, S6-S9.

Voir en ligne : http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/p...