Retour sur le premier facteur d’orgues québécois dont nous avons complètement perdu la trace

, par Jean Provencher

En son temps, il fut assurément connu dans la région de Québec. Son décès est signalé dans au moins deux quotidiens. Le Canadien d’abord. Puis, ici, Le Courrier du Canada. Nous regrettons d’annoncer la mort de M. Pierre Beaudoin, arrivée à l’Hospice Saint-Joseph de la Délivrance, vendredi dernier. M. Beaudoin, qui était autrefois cultivateur dans […]

Voir en ligne : http://jeanprovencher.com/2017/11/2...