Rire après les Rébellions : les femmes comme miroir déformant de l’actualité canadienne dans Le Fantasque de Napoléon Aubin

Mylène Bédard
Comme la presse humoristique s’attribue le mandat d’instruire le peuple en révélant au grand jour une vérité dissimulée, cet article entend examiner la rupture provoquée par l’échec des insurrections par le prisme du journal humoristique Le Fantasque entre 1837 et 1842. Une attention particulière sera portée à la représentation des femmes, qui sont à la fois l’objet du discours, destinataires et sujets, dans la rhétorique du rire. Celles-ci jouent, en effet, un rôle clé dans l’entreprise de fictionnalisation que mène Napoléon Aubin pour se détourner de l’actualité politique, qui fournit peu de matière à rire sous l’Union.

Voir en ligne : http://www.erudit.org/fr/revues/men...