Robert-Lionel Séguin : dessein et destin d’un legs scientifique

René Bouchard
Pour commémorer le centenaire de la naissance de Robert-Lionel Séguin (1920-1982), Rabaska a convié un certain nombre de spécialistes à rendre compte de son legs scientifique. Leurs contributions remplissent les pages de la section Terrains. À tour de rôle, Paul-Louis Martin, Jeanne Pomerleau, Sophie-Laurence Lamontagne, Laurence Provencher-St-Pierre, Louis-Edmond Hamelin, Michel Côté et Nathalie Boudreault, à travers le regard pluriel de leurs disciplines, dressent le portrait d’un pionnier des études ethnohistoriques au Québec. Robert-Lionel Séguin fit de son oeuvre une école et de sa collection d’archives figurées, un immense fonds matériel de la culture québécoise qu’abrite désormais le Musée Pop de Trois-Rivières. Cette collection nationale revêt aujourd’hui un statut unique de collection de référence scientifique et d’objets patrimoniaux classés par l’État québécois.

Voir en ligne : http://www.erudit.org/fr/revues/rab...